Détail de l'Alhambra

Granada, au sud de l’Espagne, nichée au cœur de la sierra Nevada, îlot de vie au milieu de ce désert aride. Dépaysement immédiat à seulement deux heures de Paris.

Si je devais qualifier cette ville, trois adjectifs s’imposeraient : vivante, virevoltante, envoûtante.

Vivante, puisqu’en perpétuel mouvement ! Du petit matin où les vieux messieurs papotent à l’ombre du platane du temps jadis, à une heure avancée de la nuit, où la fête bat son plein. Les quelques 65 000 étudiants de la ville n’y sont pas indifférents. On peut donc déguster une succulente glace à Los Italianos (4 Gran Via de Colon), et ce même à 2 heures du matin ! Goûter aux churros (sorte de beignets), trempés dans le chocolat chaud local à toute heure de la journée, sur cette placette de sortie de messes, où les vieilles dames endimanchées viennent se retrouver pour parler de la semaine passée – et sans doute commérer un petit peu !

Et bien sûr, manger des Tapas à la Bodega de Antonio (4 calle Jardines) : que l’embarras du choix entre jambon fabuleux, fromage, tortilla…, mais toujours accompagné d’huile d’olive et d’une jarra de sangria…

Sur la place

Rue de Grenade

IMG_2772

Jambons

Virevoltante, comme la jupe de la danseuse de flamenco ! Petite cave blanchie, plafond bas, pièce bondée concourent à créer une ambiance festive. Les tac tac tac des talons, les clap clap clap dans les mains font partie intégrante de la musique ! Comment fait-elle pour bouger aussi vite les jambes et les pieds tout en gardant le buste droit et un port altier certain …? Un stage de flamenco s’impose…

Envoûtante comme de se perdre dans les ruelles de Sacromonte, ancien quartier gitan, troglodytes transformés en boite de flamenco ou encore dans l’Albaycin, où des traditionnelles Tapas, on passe au thé à la menthe, pâtisseries orientales et bouffées de chicha. L’impression d’être passée de Gibraltar à Tanger en 2 minutes !

Envoûtante également comme la voix du chanteur, au bas mot 75 ans. Les premières notes qui sortent et se prolongent en sons plus ou moins gutturaux, plus ou moins justes mais pleines d’émotions. J’aimerai savoir ce que raconte son histoire !

Sacromonte

Il faut se perdre dans Grenade !

Se laisser guider par son instinct, chaque route, rue, ruelle recèle des trésors insoupçonnés : de l’ancien palais maure au mur taggué de couleurs vives, on finit toujours par se retrouver sur une place ombragée. Il faut prendre le temps de s’asseoir, de voir les chalands ramasser leurs étals emplis de fruits et légumes gorgés de soleil, d’assister au ballet d’hommes pressés venus boire leur café con leche de fin de matinée, d’échanger quelques phrases avec le tavernier que ce soit météorologique ou gastronomique,  ou tout simplement d’écouter, de regarder le temps qui passe…

Grenade

L’expérience ne serait pas complète sans un tour à l’Alhambra ! voir mon article pour découvrir la magie de ce lieu qui a traversé les siècles.

Intérieur de l'Alhambra

Grenade, jardin de l'AlhambraJardin de l'Alhambra

Et vous, quelles sont vos bonnes adresses à Grenade ?

Article mis à jour le 6 novembre 2014.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>